Projet éducatif

 

Il répond à la question du « Pourquoi ? ».

 

Vision de l’accompagnement des enfants

Au sein de Mana, les enfants sont accompagnés dans leur globalité. Nous accompagnons leurs trois dimensions : psychocorporelle, relationnelle et langagière. Elles sont interdépendantes.

 

Leur dimension psychocorporelle

Les enfants naissent avec leur spécificité, leur approche originale du monde et leur développement psychocorporel propre.

Leur interaction avec le monde extérieur est reliée à la manière dont ils ressentent les choses et les appréhendent.

L’écoute, l’attention et l’observation de cette dimension sont des qualités indispensables pour être au plus juste de ce qu’ils sont et de ce qu’ils vivent.

 

Leur  dimension relationnelle

Les enfants évoluent avec des personnes : enfants, parents, professionnels… Ils rentrent en interaction avec chaque membre de la structure. Rentrer en relation avec les autres demandent à prendre conscience des espaces propres à chacun et d’apprendre à exprimer son ressenti, ses émotions et effectuer des demandes.

C’est aussi tenir compte de la relation que les enfants établissent entre eux, avec leurs parents et les professionnels. L’attention portée à ces relations nous semble indispensable pour garantir l’équilibre de l’enfant.

 

Leur dimension langagière

Les enfants vont développer différents langages pour s’approprier le monde extérieur en construisant, déconstruisant, reconstruisant leurs propres représentations.

C’est par l’interaction avec leur milieu et le tâtonnement expérimental que les enfants vont développer leurs langages : la lecture, l’écriture, la mathématique, l’art…

Les méthodes naturelles de Paul Le Bohec et la démarche troisième type de Bernard Collot sont nos référents pédagogiques pour nourrir la recherche de développement des langages.

 

Place de chacun au sein de l’école

 

L’enfant

L’intention du projet est la recherche de l’accompagnement de l’enfant dans sa globalité. Tout est mis en œuvre pour répondre à son développement et à son équilibre.

 

Le parent

C’est le premier éducateur de son enfant. En choisissant de participer au projet, il s’inscrit dans un processus de recherche, de remise en question et de développement de sa relation avec son enfant et de sa place au sein du collectif. Par son implication, il partage sa compétence, ses savoir-faire, ses évolutions et se nourrit en retour du cheminement des autres.

 

Le professionnel

C’est celui qui garantit la mise en œuvre du projet Mana. Il s’inscrit comme le parent dans un processus de recherche. Il est en capacité de relier ce qui se vit avec les trois dimensions mentionnées précédemment. En fonction du nombre de personnes au sein de la structure, il peut y avoir plusieurs professionnels pour garantir la qualité de la mise en œuvre du projet.

 

Le collectif : enfants, parents, professionnels

C’est un collectif où chacun contribue. Les participants peuvent s’appuyer sur ce collectif pour créer, développer, cheminer…

 

Les fondements pédagogiques

Les deux pédagogies sur lesquelles reposent notre démarche au quotidien ont émergé par la pratique de la pédagogie FREINET.

– La méthode naturelle selon Paul LE BOHEC qui développe les langages à partir de l’intelligence collective.

– La démarche troisième type de Bernard COLLOT (cf. L’école du 3ème type) qui centre les observations sur l’environnement et les processus enclenchés par les enfants dans celui-ci pour ajuster, apporter du nouveau… afin de développer les langages qui sont en cours d’élaboration.

 

Accueil de tous les enfants

Les enfants sont accompagnés selon leur rythme et la globalité de leur individualité. De fait, tout enfant est accueilli dans la structure. Cependant la capacité d’accueil sera déterminée selon les moyens matériels et humains de la structure.

 

Les besoins des enfants

Les enfants sont des êtres d’élan et de curiosité, sans cesse en recherche et en grandissement. Les enfants, physiologiquement et psychologiquement, tendent vers les apprentissages qu’ils sont prêts à acquérir, si l’environnement le leur permet.

 

La relation

Au sein de la relation, les enfants apprennent à reconnaître leurs sentiments, leurs émotions, leurs désirs, leurs limites et leurs possibles. Ils apprennent à communiquer par leur corps et à exprimer pour dire ce qu’ils souhaitent, vivent et ressentent.

 

Les apprentissages

Mana est dans une recherche permanente de cohérence (entre les parents, les enfants et les professionnels). Cette cohérence est une base solide pour que les enfants apprennent naturellement. Ainsi Mana respecte le rythme d’apprentissage et d’évolution propre à chacun. Elle offre le cadre, l’espace, le matériel et l’observation nécessaire à ce que les enfants puissent se diriger par eux-mêmes ou être accompagnés vers de nouveaux acquis.

 

Une classe unique

 

L’hétérogénéité des âges

La multiplicité des âges offre la multiplicité des compétences, de fait une richesse de l’échange. Elle stimule les petits à grandir et apprend aux grands à transmettre, elle permet l’entraide d’une manière spontanée. La différence d’âges aide plus facilement à sortir des phénomènes de concurrence.

 

Temps d’accompagnement individuel

Parce que les enfants apprennent à être en autogestion, les professionnels ont une disponibilité plus grande aux besoins individuels. Ils ont plus de temps pour observer et accompagner chacun des enfants.

 

Une scolarité sur 8 ans

Les enfants et les adultes apprennent à se connaitre et à entrer dans une relation d’engagement. Chacun apprend à vivre le lien. Le temps évoque la notion de la confiance. Années après années, se crée la transmission d’une culture commune qui ne dépend plus seulement des professionnels.

 

Les avantages de la petite structure

Le groupe peut se vivre comme une entité propre à lui-même. L’autogestion des lieux et des relations est plus simple. Il est possible d’accueillir le vivant: de réajuster l’espace, le matériel et les relations aux besoins du moment. Possibilité de vivre ensemble des échanges avec l’environnement social et culturel dans lequel se trouve l’école.