Une pédagogie innovante

Retour

SOMMAIRE

1- Quelles sont les spécificités de la pédagogie Mana ?

2- Les temps de transmission

3- Les sorties 

4- Comment les parents peuvent participer ? 

 

 

1- Quelles sont les spécificités de l’école Mana ?

Selon Ken Robinson (auteur, orateur et expert en éducation), l’éducation telle que nous la concevons traditionnellement aujourd’hui n’a pas évolué depuis trop longtemps contrairement à d’autres aspects de la société. Aujourd’hui, toujours selon Ken Robinson, « l’école tue la créativité ». C’est une priorité capitale pour l’évolution de notre espèce de mettre à jour notre vision et nos méthodes éducatives et de s’intéresser au véritable élan de vie des enfants. La société a besoin d’adultes responsables, créatifs, confiants dans leurs capacités, sereins dans leurs relations aux autres, libres et équilibrés. Nous croyons que la culture d’une telle démarche de vie commence dès le plus jeune âge, lorsque les bases du quotidien sont instaurées.

Mana fait parti de cette nouvelle éducation, de cette démarche de vie plus consciente, plus naturelle, de cette nouvelle société.

Le fonctionnement pédagogique de l’école Mana se base alors sur une volonté de remettre en question, d’une part, le contenu des transmissions et, d’autre part, la façon dont sont celles-ci sont transmises, vers un contenu et une façon de transmettre davantage en lien avec le mouvement naturel de vie des enfants.

A Mana, la liste des outils utilisés afin d’assurer les apprentissages nécessaires au bon développement des enfants est en perpétuelle évolution.

En effet, en fonction notamment des âges et du nombres d’enfants, et aussi des besoins discernés par les professionnels, différents outils et méthodes vont pouvoir être appliqués :

– accompagnement des enfants dans leurs projets personnels et aussi collectifs (démarche du 3ème type selon Bernard Collot).

– certains types de matériel Montessori (notamment l’alphabet mobile et les formes à dessin).

– des exercices de géométrie créés sur-mesure (inspiré du travail de Michael S.Schneider).

– des fichiers de calcul issus de la pédagogie Freinet.

– des scénettes de marionnettes afin de transmettre une certaine manière de communiquer (Communication Non-Violente de Marshall Rosenberg).

– un emploi du temps évolutif.

– une certaine gestion de l’espace de la classe pensée pour les enfants (démarche du 3ème type selon Bernard Collot)

Cette abondance de possibilités dans la transmission des apprentissages reposent sur cette observation que la vie est toujours en mouvement. Ainsi, la meilleure manière de répondre réellement aux besoins des enfants est de remettre en question aussi souvent que possible nos pratiques éducatives afin de rester au maximum en lien avec la vie au présent qui se renouvelle sans cesse.

Nous avons néanmoins défini trois aspects qui nous semblent suffisamment profonds et souples pour que nous puissions les prendre actuellement comme base de travail.

Les voici :

Les Intelligences Multiples d’Howard Gardner, qui nous apporte une vision globale de l’apprentissage et nous aide à tenir compte de ce qui va être, pour un enfant à un moment donné, la porte d’entrée la plus efficace à l’acquisition d’une compétence.

La Communication Non-Violente de Marshall Rosenberg, qui nous permet de structurer la façon de communiquer à l’école afin de transmettre une certaine démarche de gestion de conflit efficace et sereine.

L’édu-kinésiologie selon Paul et Gail Denisson, qui nous apporte des clés importantes sur le fonctionnement du cerveau ainsi que des exercices pratiques de kinésiologie que nous utilisons avec les enfants (braingym, mouvements contrelatéraux…).

Retour haut de page

 

2- Les temps de transmission

Un autre aspect important chez Mana est la dynamique des temps de transmission.

De 8h40 à 9h20 le matin et de 16h30 à 16h50 en fin de journée (voir l’onglet Informations pratiques pour plus d’information sur les horaires), les professionnels sont disponibles pour échanger avec les parents de ce qu’il s’est passé dans la journée à l’école, des problématiques éventuelles rencontrées à la maison, de là où en est l’enfant dans ses apprentissages… et de soulever toutes questions ou remarques constructives ensemble.

Cela assure un suivi régulier et détaillé de l’évolution de l’enfant et une coopération parents-professionnels de qualité.

Retour haut de page

3- Les sorties

Nous avons différents partenariats avec des structures de la ville de Fontenay-sous-Bois. Nous allons environ tous les quinze jours aux Vergers de l’Ilot, où nous nous occupons d’animaux et faisons du jardinage ; toutes les trois semaines à la ludothèque, où deux dames nous accueillent pour nous faire découvrir des jeux de société ; et, régulièrement aussi, à la médiathèque pour y emprunter des livres reliés aux sujets d’intérêts du moment.

Certaines sorties plus ponctuelles peuvent avoir lieu (piscine, Bois de Vincennes, exposition, ateliers divers…) en fonction des opportunités, des propositions diverses des parents et de toutes personnes en lien avec Mana, et des demandes éventuelles des enfants.

Retour haut de page

 

4- Comment les parents peuvent participer ?

La petite structure qu’est Mana nous permet d’accorder plus de temps pour chaque parent que ce dont nous avons l’habitude traditionnellement. Bien que nous restons les garants et les décideurs de la façon dont la pédagogie évolue, les parents sont encouragés à nous partager leurs observations, remarques, questions, suggestions et propositions autant qu’ils le souhaitent ! Cela pourrait parfois nous être extrêmement utile, pour par exemple prendre conscience de certaines choses que nous n’avions pas remarquées. De plus, il est toujours préférable que les choses soient dites et que les informations circulent régulièrement entre parents et professionnels pour la bonne mise en œuvre du projet et au service du développement des enfants.

Retour haut de page