Questions-réponses “structure”

1- Pourriez-vous décrire ce qu’est la démarche contributive ?

2- Pourquoi ne pas employer le terme “participatif” ?

3- Pourriez-vous dire que vous proposez un service ? Si oui, lequel ?

4- Quelle est la place du parent à Mana ?

5- Quel est le temps de contribution demandé à un parent ?

6- Comment sont prises les décisions du développement de l’école ?

7- Comment Mana est née?

 

1- Pourriez-vous décrire ce qu’est la démarche contributive ?

La démarche contributive est le processus qui permet le développement structurel de l’école. C’est un espace ouvert à toute personne qui désire contribuer au développement de l’école. Elle s’adresse autant aux parents qu’aux personnes extérieures ou qu’aux futurs parents potentiels.

Ainsi les réalisations de Mana d’aujourd’hui sont le résultat de la démarche contributive.

Voici deux exemples pour illustrer le propos :

  • Pour la recherche du local actuel : une parent d’élève intéressée par le projet d’école, a perçu la pertinence qu’une telle école puisse voir le jour au sein de sa commune. Par son intermédiaire, nous avons tissé le lien avec la mairie de Fontenay-Sous-Bois pour démarrer notre initiative.
  • Pour la réalisation des malles cabines de l’école : le local où nous sommes actuellement est un local inter-associatif, il est donc nécessaire que notre matériel puisse être rang é de manière optimal pour que les autres associations puissent bénéficier de l’espace. Dorothée Toirot, architecte d’intérieur, et qui n’est pas parent de l’école, a contribué en concevant cette idée de malles cabines sur roulette pour stocker notre matériel.

 

2- Pourquoi ne pas employer le terme “participatif” ?

Nous avons observé que le terme « participatif » était très employé actuellement et beaucoup de personnes avaient des représentations différentes. Cela a généré des incompréhensions sur la démarche proposée.

Le terme « contributif » permet de prendre conscience que chacun apporte ce qu’il souhaite, quand il le souhaite en adéquation avec les besoins de la structure. Cela offre un espace ouvert, où les personnes peuvent contribuer un moment et puis repartir.

 

3- Pourriez-vous dire que vous proposez un service ? Si oui, lequel ?

Oui nous proposons un service.

  • Il est dans l’accompagnement au quotidien des enfants par l’équipe professionnelle.
  • Il correspond à l’espace que nous créons entre parents et professionnels pour accompagner le développement de l’enfant.
  • Il est également dans l’aspect contributif de l’école MANA: par le fait que les parents peuvent apporter leurs éclairages, leurs propositions, leurs compétences en adéquation avec leurs besoins et ceux de la structure.

 

4- Quelle est la place du parent à Mana ?

Avant d’aborder la question de la place du parent à Mana, il est essentiel pour nous de clarifier que toutes personnes exerçant une fonction parentale autour de l’enfant sont impliquées dans l’accompagnement de l’enfant au sein de l’école. De ce fait, au préalable de toute inscription, nous nous assurons que ces personnes sont en adéquation avec la démarche de l’école tant d’un point de vue pédagogique que structurelle.

Ensuite, nous considérons que l’enfant va pouvoir bénéficier des meilleures conditions de développement si les parents et les professionnels communiquent régulièrement ensemble sur ses évolutions.

Cela implique une transformation de nos représentations de part et d’autre.

Pour les parents, cela demande d’être présent et conscient de ce qui se passe pour son enfant à l’école et d’être prêt à transformer leurs représentations de l’éducation. Cette démarche de recherche des parents est une condition essentielle. Même si cela peut représenter un investissement important, dans les faits, cette démarche permet d’aller droit à l’essentiel pour le développement de leur enfant. Par la suite, nous avons observé que si cela représente une nouvelle pratique, celle-ci se transforme comme un nouveau mode de vie qui contribue à une meilleure qualité de vie pour eux-mêmes et pour leur enfant.

Pour nous, professionnels, nous sommes en démarche de remise en question permanente,  les différentes configurations familiales nous accompagnent à aller dans ce sens-là. Cela nous amène à développer nos qualités d’écoute, pour être au plus juste au niveau de ce qui se passe pour l’enfant, de ce qui se passe pour les parents et des bases de la démarche de l’école.

Le parent à Mana est considéré comme le premier éducateur de son enfant. Ainsi nous sommes ensemble autour de l’accompagnement de l’enfant. C’est le besoin « prioritaire ».

Par le fait que Mana est une démarche contributive, le parent peut apporter quelque chose au-delà de son enfant dans une intention d’élargissement. Ainsi cela vient répondre à des besoins plus collectifs.

 

5- Quel est le temps de contribution demandé à un parent ?

 La contribution demandée ne s’évalue pas en temps au sein de Mana.

Au sein de Mana, la contribution se décline en 3 types :

  • Il y a celle, essentielle, qui est dans l’accompagnement de l’enfant par des échanges réguliers entre parents et professionnels.
  • Il y a celle du tour de lessive et de la réunion mensuelle, concernant la gestion collective de Mana.
  • Il y a celle qui correspond à la démarche contributive pour le développement structurel de l’école, en adéquation avec les besoins et les compétences de chacun.

 

6- Comment sont prises les décisions du développement de l’école ?

Les décisions sont prises avec les personnes qui sont impliquées autour d’un même sujet et en adéquation avec les intentions de l’école Mana dont la coordinatrice est garante.

La réunion mensuelle est l’espace où chacun peut partager son ressenti et certaines décisions sont également prises lors de celle-ci.

Certaines décisions peuvent être remises en question et discutées si celles-ci sont motivées et au service des intentions de l’école.

 

7- Comment Mana est née?

En 2005, j’étais professeur des écoles (Cécile Priou) au sein de l’Education Nationale. Je me suis de suite intéressée à la pédagogie FREINET. J‘ai eu la chance de rencontrer des personnes inspirantes au sein du mouvement FREINET tel que  Paul LE BOHEC avec la méthode naturelle et  Bernard COLLOT avec la démarche troisième type. Ce passage au sein lui a permis d’identifier les pédagogies qui pourraient permettre de donner une structure de recherche solide pour trouver la nouvelle pédagogie Mana.

En 2011, je suis embauchée dans une école dite parentale où je découvre un fonctionnement totalement différent au niveau structurel. Mon questionnement permanent était : “Comment les places des parents et des professionnels se construisent?”

C’est alors que la vision de Mana est née en 2012 !

Créer une école contributive où les parents et les professionnels coopèrent pour le développement de l’enfant.